Historique

  • Aujourd'hui

    WPS Analytics – Science des données et modélisation


    La version actuelle de WPS Analytics est actuellement en production sur mainframe, serveurs, serveurs Cloud, postes de travail et ordinateurs personnels.

  • 2018

    Publication de WPS version 4


    Introduction de workflows avec des outils de profilage des données et de modélisation prédictive. Nouvelle technologie Hub pour la gestion en entreprise. Nouvelles fonctionnalités d'apprentissage automatique. Poursuite de l'extension de la prise en charge du langage SAS.

  • 2016

    Accroissement important des fonctionnalités avec WPS version 3.3


    WPS permet désormais d'utiliser les plates-formes ARM8 64 bits et Linux sur System p (POWER).   L'introduction du noyau pour Jupyter ajoute la prise en charge du langage SAS de WPS à l'environnement de bloc-notes Jupyter.

    Les capacités de programmation s'accroissent grâce à l'introduction de WPS Interop for Python, qui permet de prendre en charge les syntaxes de SAS et de Python au sein d'un même programme, et du module WPS Matrix Programming.

    Les capacités graphiques et statistiques du langage SAS s'étendent, avec notamment 13 nouvelles procédures statistiques.

    L'amélioration des performances inclut l'optimisation de WPS pour les étapes DATA de SAS et les options de multi-threading pour l'accès aux données sous Netezza et Oracle.

    L'introduction du Moteur WPS pour XLSX permet de gérer les feuilles de calcul Excel sur toutes les plates-formes compatibles, notamment UNIX et mainframe.

    L'édition de code dans WPS Workbench est facilitée grâce à l'assistant de contenu de programme, à une coloration syntaxique évoluée et à une détection automatique des erreurs de syntaxe de base au fil de la saisie.

    Nouvelles options de licence


    Deux nouvelles options de licence sont désormais proposées : WPS Edition Express et WPS Edition Education.

    Publication de WPS version 3.2


    Les vues d'étapes DATA sont désormais disponibles sur toutes les plates-formes.

    WPS Workbench permet une meilleure manipulation des ensembles de données, avec un assistant d'importation pour Excel ainsi que le filtrage et l'édition des ensembles de données.

    WPS Interop for Hadoop permet l'interopérabilité avec les environnements Hadoop, avec la prise en charge de Hive, d'Impala, des commandes HDFS et l'exécution des programmes Pig et des tâches MapReduce.

    De nombreuses procédures WPS Statistics, WPS Core et WPS Time Series permettent désormais des sorties graphiques en plus de tables imprimables.

    Le module WPS Communicate gère désormais le mode de communication asynchrone.

    WPS Statistics prend en charge de nouvelles instructions et options.

    WPS Core inclut un nombre accru d'éléments de langage.

  • 2014

    Publication de WPS version 3.1


    Les caractères multi-octets, codage UTF-8 inclus, sont pris en charge.

    La prise en charge du langage R est ajoutée avec le module WPS Interop for R qui inclut la procédure R (PROC R).

    Le traitement interne aux bases de données est amélioré pour permettre l'accès direct aux tâches de résumé par une base de données relationnelle ou un entrepôt de données.

    WPS Workbench comporte de nouvelles fonctionnalités, destinées à permettre d'accéder directement aux systèmes de fichiers des serveurs distants via WPS Link.

    Le nouveau module WPS Time Series ajoute l'analyse des tendances aux fonctions statistiques prises en charge dans WPS.

    Le module WPS Communicate est également nouveau. Il permet à un programme en langage SAS de se connecter à un système WPS distant pour transférer des ensembles de données et d'y soumettre du code pour exécution.

    WPS Statistics prend en charge de nouvelles instructions et options.

    WPS Core inclut un nombre accru d'éléments de langage.

  • 2012

    Publication de WPS version 3


    L'interface graphique WPS Workbench est nettement améliorée.

    La nouvelle interface graphique Workbench est disponible pour les plates-formes Windows, macOS, Linux, AIX, Solaris et Linux pour System z.  

    Le nouveau module WPS Link apporte des fonctions permettant à l'interface graphique Workbench de se connecter à des serveurs distants pour y exécuter des charges de travail, surveiller leur fonctionnement et consulter leurs sorties localement.

    Un nombre nettement supérieur de fonctions statistiques sont prises en charge.

    Le multithreading est étendu pour inclure les opérations de résumé.

  • 2011

    Amélioration de l'évolutivité


    WPS est amélioré pour permettre de traiter des ensembles de données très volumineux, et la limite antérieure de 2 milliards d'observations est retirée.

    L'amélioration des performances et de l'évolutivité permettent d'assurer un traitement efficace et fiable des charges de travail les plus volumineuses.

  • 2010

    WPS 64 bits et multithreading


    L'introduction du traitement 64 bits permet d'améliorer les performances et l'évolutivité.

    Les systèmes comportant plusieurs cœurs de processeur ou hyperthreads bénéficient d'une amélioration notable des performances grâce à la prise en charge du multithreading, qui affecte dans un premier temps les opérations de tri.

    David contre Goliath


    L'entreprise remporte une victoire devant la Haute Cour sur la légitimité de WPS.

  • 2009

    Extension importante des plates-formes et fonctions statistiques prises en charge


    Publication d'une version de WPS utilisable en ligne de commande sur AIX, Linux, Solaris et macOS. Pour les mainframes, une nouvelle version de WPS est publiée pour Linux pour System z avec matériel IFL.

    Le module WPS Statistics est ajouté pour les utilisateurs d'analyses statistiques, toujours plus nombreux.

    Plus tard dans l'année, le module WPS Language SDK est ajouté, pour permettre aux utilisateurs de créer et d'ajouter des éléments de langage personnalisés.

  • 2008

    Prise en charge des sorties graphiques


    WPS Graphing est ajouté pour offrir des fonctionnalités de sortie graphique.

  • 2007

    Publication de WPS version 2


    La version réécrite de WPS est officiellement publiée pour Windows et mainframe z/OS.

  • 2006

    Optimisations importantes de WPS


    Début de la réécriture du logiciel WPS en C++, afin de surmonter les limitations de performance de l'implémentation originale en Java. Des parties essentielles du code sont ensuite réécrites en C et en assembleur, pour améliorer encore les performances.

  • 2005

    La prise en charge du langage SAS continue de s'accroître


    Dans les nouvelles versions de WPS pour Windows et z/OS, la prise en charge du langage SAS continue de s'accroître

  • 2004

    WPS pour mainframe z/OS


    WPS est publié pour les mainframes IBM z/OS.

  • 2003

    WPS pour Windows


    WPS est d'abord publié pour Microsoft Windows et permet à ses utilisateurs d'exécuter des programmes écrits en langage SAS. L'environnement de développement/interface utilisateur WPS Workbench est également publié pour les utilisateurs Windows.

  • 2002

    Début du développement de WPS version 1


    Début du développement d'un produit de pré-traitement des données pour ORA. Le produit est bientôt nommé WPS. Le programme est écrit en Java.

  • 2000

    Création


    L'entreprise propose d'abord ORA, un système à interface Web pour le reporting, la distribution de données et l'informatique décisionnelle. ORA est une réussite, mais l'équipe découvre qu'il est souvent nécessaire de manipuler les données et d'effectuer des opérations de pré-traitement avant la publication avec ORA.